Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rappel:

Circulaire "Olin" du 6/09/2005, page 2

Je cite:

"...de nombreuses catégories d'usagers,professionnels de la montagne, chasseurs, randonneurs, associations de protection de l'environnement, se plaignent de la présence de plus en plus fréquente de véhicules terrestres à moteurs, et tout particulièrement de quads sur les sentiers, en forêt et d'une façon générale dans les espaces naturels...

 

Vous voyez, il n'y a pas que chez les écolos que vous n'avez pas que des amis!


"...en outre, par leur comportement, certains utilisateurs sont à l'origine de nuisances pour les riverains et les touristes et générent des conflits..."

 

Circulaire préfectorale n°47/2009 adressée aux maires du département, je cite:


"...la pratique des sports motorisés se développe sans cesse depuis quelques années. Or, la circulation des véhicules à moteur comme les quads, les 4 x4, les motos, les motoneiges cause des dommages aux milieux naturels (dégradation des habitats naturels), à la faune (dérangement, modification du comportement) et à la flore. Elle est également source de danger (risque d'accidents), de nuisances pour d'autres catégories d'usagers (marcheurs, cavaliers, cyclistes) et de dégradations de pistes et de chemins (érosion)..."

 

Note: les mots en caractère gras le sont déjà dans le document d'origine de la circulaire du préfet!

Recherche

Catégories

31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 21:48

On va peut-être finir par se rejoindre...Voici quelques informations en provenance du site du Codever:

 

Stop hors-piste à Colroy la Roche !

 

News régionale du 26/05/2011

 

Samedi 21 mai, des adhérents du Codever ont remis en état une parcelle dégradée par des passages hors-piste, à Colroy la Roche (Bas-Rhin). Des quadeurs et des motards ont en effet pris la mauvaise habitude de venir "jardiner" à cet endroit, provoquant la colère du maire.

 

Rubrique actualité du Codever :

 

Ce qu'il faut retenir:

Surtout, restez bien sur les voies ouvertes à la circulation publique : routes, chemins ruraux (encore souvent appelés « communaux ») et voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur. Ces dernières sont malheureusement difficiles à identifier.

Voici quelques indices simples pour vous y aider : si le chemin est assez large pour permettre le passage d’une voiture, s’il est visiblement utilisé comme voie de passage (traces de roulage, ornières…), s’il est ou a été aménagé (empierrement, talus, fossés, murets, même à l’état de vestiges), s’il est entretenu, même irrégulièrement (fauche de l’herbe, taille des haies…), vous êtes légitimement en droit de penser qu’il est ouvert à la circulation publique.

 

En pratique, moins le chemin a l’air praticable, et plus vous augmentez le risque d’être verbalisé en cas de rencontre avec un agent ONF ou ONCFS. Si, par exemple,  vous roulez sur une piste de débardage pourrie, avec des rochers de soixante centimètres, et qu’elle n’est pas cadastrée comme « chemin rural », vous avez toutes les chances d’être indéfendable en cas de PV.

 

Plus loin :

 

Le Limousin est un secteur particulièrement sensible depuis un bon moment, notamment à cause d'une pratique hors-piste débridée. Des opérations de répression auront donc sans doute lieu dans les prochaines semaines.

 

Et contrairement à ce qui est constamment avancé par les défenseurs des "loisirs verts motorisés" , il semble bien, au vu des extraits ci-dessus, que le codever admet au moins implicitement que la pratique sauvage n'est pas le fait d'une minorité!

Partager cet article

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article

commentaires