Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rappel:

Circulaire "Olin" du 6/09/2005, page 2

Je cite:

"...de nombreuses catégories d'usagers,professionnels de la montagne, chasseurs, randonneurs, associations de protection de l'environnement, se plaignent de la présence de plus en plus fréquente de véhicules terrestres à moteurs, et tout particulièrement de quads sur les sentiers, en forêt et d'une façon générale dans les espaces naturels...

 

Vous voyez, il n'y a pas que chez les écolos que vous n'avez pas que des amis!


"...en outre, par leur comportement, certains utilisateurs sont à l'origine de nuisances pour les riverains et les touristes et générent des conflits..."

 

Circulaire préfectorale n°47/2009 adressée aux maires du département, je cite:


"...la pratique des sports motorisés se développe sans cesse depuis quelques années. Or, la circulation des véhicules à moteur comme les quads, les 4 x4, les motos, les motoneiges cause des dommages aux milieux naturels (dégradation des habitats naturels), à la faune (dérangement, modification du comportement) et à la flore. Elle est également source de danger (risque d'accidents), de nuisances pour d'autres catégories d'usagers (marcheurs, cavaliers, cyclistes) et de dégradations de pistes et de chemins (érosion)..."

 

Note: les mots en caractère gras le sont déjà dans le document d'origine de la circulaire du préfet!

Recherche

Catégories

25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 10:17

img-1Lors de sa séance du 11 Octobre 2011, le Conseil National de la Protection de la Nature (CNPN) a émis un avis motivé défavorable au renouvellement de classement du PNRBV. Sur les 18 membres du Conseil, seuls 3 ont estimé que le projet pourrait à la rigueur être utilisable pour une gestion acceptable du Parc. Ce rejet en fin de procédure est un événement exceptionnel au CNPN.

Les décisions de renouvellement de classement sont précédées des avis du Conseil national de la protection de la nature et de la Fédération des parcs naturels régionaux de France.

Lorsque le fonctionnement ou l'aménagement d'un parc n'est pas conforme à la charte ou que le parc ne remplit plus les critères qui ont justifié son classement, il peut être mis fin au classement du territoire en "parc naturel régional" par décret.

Parc Naturel Régional, cette appellation est-elle vraiment judicieuse ? J'habite le territoire de ce parc depuis bien avant sa création en 1989. Je pensais un peu naïvement que cette appellation faisant référence à la nature, l'un des objectifs  de ce parc étant la préservation de cette même nature...Or, il n'en est rien ! Un parc naturel régional est institué pour différents objectifs :
- Protection de l’environnement,
- Aménagement du territoire,
- Développement économique et social,
- Formation et éducation du public.

La différence avec un parc national est essentielle : la protection de l’environnement n’est donc qu’un objectif parmi d’autres. Les parcs naturels régionaux tentent donc de concilier l'enrichissement économique avec le respect des équilibres naturels...
Autre différence avec les parcs nationaux, un PNR ne possède aucun pouvoir de police et ne peut rien imposer, rien sanctionner. Son action se situe dans l'incitation, la négociation, la compromission penseront certains. Le pouvoir est quant à lui détenu par les communes adhérentes, par le (les) préfets (départements, régions). Lors de la révision de la charte, les instances dirigeantes du parc doivent soumettre le futur projet aux maires des communes, lesquels sont aussi contributeurs financiers : chaque commune verse sa cotisation (Le budget du parc étant de 1 564 276 € en 2007 dont 17% à la charge des communes). Dès lors, il semble évident que certains articles de la charte font l'objet d'âpres discussions. La protection de la nature reléguée, comme souvent, au second plan après les affaires.

Deux observations qui reflètent bien les antagonismes sur le terrain : d’un côté, Alsace Nature qui s’oppose au développement d’infrastructures de loisirs et de tourisme (ski, bike park, parcs animaliers…) et de l’autre, une trentaine de communes sur les 216 que compte le Parc qui considèrent les mesures de protection de l’environnement trop contraignantes.

Mais le ministre de l'écologie peut signer le décret en passant outre l'avis défavorable du CNPN.

Or, c'est fait depuis le 02 mai 2012 ! Au moment où il préparait ses cartons, Le ministre de l'écologie de l'époque... François Fillon a signé le décret! Le label parc naturel n'est donc qu'une coquille vide au regard des objectifs de préservation de la nature. Ne dites plus PNRBV mais PRBV!

 

Pour en savoir plus sur les PNR: link

Décret sur légifrance: link

 

Partager cet article

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com - dans environnement
commenter cet article

commentaires