Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rappel:

Circulaire "Olin" du 6/09/2005, page 2

Je cite:

"...de nombreuses catégories d'usagers,professionnels de la montagne, chasseurs, randonneurs, associations de protection de l'environnement, se plaignent de la présence de plus en plus fréquente de véhicules terrestres à moteurs, et tout particulièrement de quads sur les sentiers, en forêt et d'une façon générale dans les espaces naturels...

 

Vous voyez, il n'y a pas que chez les écolos que vous n'avez pas que des amis!


"...en outre, par leur comportement, certains utilisateurs sont à l'origine de nuisances pour les riverains et les touristes et générent des conflits..."

 

Circulaire préfectorale n°47/2009 adressée aux maires du département, je cite:


"...la pratique des sports motorisés se développe sans cesse depuis quelques années. Or, la circulation des véhicules à moteur comme les quads, les 4 x4, les motos, les motoneiges cause des dommages aux milieux naturels (dégradation des habitats naturels), à la faune (dérangement, modification du comportement) et à la flore. Elle est également source de danger (risque d'accidents), de nuisances pour d'autres catégories d'usagers (marcheurs, cavaliers, cyclistes) et de dégradations de pistes et de chemins (érosion)..."

 

Note: les mots en caractère gras le sont déjà dans le document d'origine de la circulaire du préfet!

Recherche

Catégories

17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 23:22

 

Un non sens dans le contexte énergétique actuel
La raréfaction des ressources pétrolières annonce de profonds changements de société. Il est donc d'autant plus choquant de voir ce gaspillage d'énergie fossile à des fins de loisirs comme si rien n'avait changé. Par ailleurs le réchauffement climatique nous impose un objectif « facteur 4 » qui consiste à diminuer par 4 les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050. La France s'est engagée dans cette voie à l'occasion du Grenelle ou de ce qu'il en reste.

Une activité qui n'a pas sa place dans la nature
Les sports motorisés ne sont pas une activité sportive de plein air respectueuse de l'environnement. Le passage des engins dérange la faune, détruit la flore et laisse des marques dans la nature pendant longtemps. Le passage répété des engins durant toute une journée créé une nuisance sonore qui se répercute loin dans les montagnes.. Les habitats pour la faune et la flore sauvage ne doivent pas servir de terrain de jeu. Continuer de défendre et promouvoir ce type d'activité est contraire aux valeurs que notre société va devoir porter au plus haut dans un avenir proche, très proche...

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 22:01

vive-le-velo.jpg

Et j'ajouterai: les pratiques de loisirs respectueuses des autres et de l'environnement!

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 20:32

rallye.png

C'est vrai qu'en France, on ne manque pas d'énergie, que chacun peut constater qu'elle n'est pas chère, on ne manque pas non-plus d'argent public...Vive le rallye d'Alsace!link

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 20:33

voies ouvertes à la circulation publique et loisirs motorisés

Imprimer Envoyer
Vendredi, 23 Septembre 2011 10:25

La loi du 3 janvier 1991, dite « loi Lalonde » est claire : elle interdit la circulation motorisées dans la nature. En fait, la Loi pose un principe général d'interdiction des pratiques motorisées hors des voies ouverte à la circulation publique, applicable à l'ensemble des véhicules à moteur. Circulaires ministérielles et jurisprudence ont régulièrement confirmé ce principe général d'interdiction.

Cela fait plusieurs années que la notion d'ouverture à la circulation publique fait débat. Elle fait débat car on confond « ouverture à la circulation publique » et « ouverture à la circulation publique motorisée ».
En effet, il existe des voies ouvertes à la circulation publique depuis le temps des Romains, des Rois de France et de Napoléon. Elles sont cadastrée depuis longtemps, et peuvent, pour certaines, être restées à l'état de sente, avoir disparues (recouvertes de végétation), ou encore avoir été transformées en autoroute !
Les pratiquants de 4x4, motos et autres quads défendent la position suivante : puisque leur engins sont capables de circuler sur ces voies, elles leurs sont librement ouvertes.
Cette logique qui pourrait paraître implacable est pourtant fausse, car il faut introduire ici la notion de carrossabilité : une voie ne saurait être ouverte à la circulation publique motorisée que si elle est ouverte à TOUS les publics, sans avoir pour cela recours à un engin spécifiquement conçu pour rouler en tout terrain. La Cour de cassation l'a acté en 2007, dans son arrêt du 24 avril.

Cela a été ré-affirmé par le gouvernement à l'occasion d'une question portée par le député Yves Jégo : pour être empruntable par un véhicule motorisée autre que professionnel, une voie doit être ouverte à la circulation publique ET carrossable, l'ouverture à la circulation publique ne présupposant pas que ce soit en véhicule à moteur. La voie peut très bien être ouverte à la circulation publique des piétons, des chevaux, des vélos... sans être carrossable. « Voie ouverte au public » est donc bien loin de signifier systématiquement "route praticable par des engins motorisés". CQFD.

 

publié avec l'aimable autorisation de MWF.

 

Lien vers le site MWF:

link

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 16:47

Source du texte, site carfree france link

 

p { margin-bottom: 0.21cm; }a:link { }

Indignés par la décision de la direction de l’établissement qui avait choisi le DG d’ExxonMobil pour ouvrir la cérémonie de remise des diplômes, les étudiants de l’Institut Polytechnique de Worcester, Massachusetts, ont invité Richard Heinberg, du Post Carbone Institute. Extrait de son clairvoyant discours…

Mes paroles s’adressent en particulier à vous, qui êtes étudiants. Voici quelle sera la réalité déterminant vos existences. Quel que soit votre futur domaine d’activité, que ce soit le commerce, la finance, l’ingénierie, le transport, l’agriculture, l’éducation ou les loisirs, votre situation sera conditionnée par la transition énergétique qui est en cours actuellement. Mieux vous comprendrez cette réalité et plus efficace vous serez pour apporter votre contribution à la société et tracer votre chemin dans le monde.

Nous vivons l’un des grands tournants de l’histoire. Au cours de votre vie, vous serez les témoins de changements dans le monde qui seront les plus importants depuis le début de l’humanité. Vous aurez la possibilité de participer à la refonte des infrastructures de base qui sous tendent notre société, énergie, alimentation, transports et finance.

Je m’exprime avec une certaine assurance, car nos infrastructures existantes dans l’énergie, l’alimentation, les transports et la finance ne peuvent être maintenues dans la situation qui se dessine : celle d’un épuisement des combustibles fossiles et d’une instabilité du climat. Par conséquent, ce que vous choisirez de faire de votre vie pourrait avoir des conséquences beaucoup plus importantes que ce que vous pourriez imaginer aujourd’hui.

Au long de votre existence la société aura à résoudre plusieurs problèmes fondamentaux :

- Comment produire notre alimentation de manière durable, sans apport de combustibles fossiles, sans appauvrir les terres arables ou des réserves d’eau douce de plus en plus rares.
- Comment subvenir aux besoins de 7 milliards d’êtres humains sans épuiser les ressources naturelles, y compris les forêts et les pêcheries, et des réserves finies de minerais.
- Comment réorganiser notre système financier afin qu’il puisse continuer à remplir sa fonction essentielle, qui consiste à réinvestir l’épargne dans des projets socialement utiles dans le contexte d’une économie dont l’activité, au lieu de croitre sans cesse, se stabilise, voire même diminuerait en raison du déclin des approvisionnements en énergie.

La résolution de chacun de ces problèmes essentiels demandera du temps, de l’intelligence et du courage. Relever ces défis est une tâche requérant des héros et des héroïnes, une tâche suffisamment vaste pour nécessiter que même la plus grande génération qu'ai pu porter l’histoire humaine doive s’y consacre entièrement. Si chaque crise offre une nouvelle chance, alors celle-ci offre à l’humanité la plus grande occasion qu’elle ait connue.

L’aptitude la plus importante que nous puissions espérer acquérir est sans doute celle de tirer le meilleur parti des circonstances que la vie nous réserve. A l’heure actuelle, ces circonstances sont celles d’une transformation fondamentale de la situation économique. Durant ce siècle, nous, Américains, jouiront de moins de biens matériels et de mobilité. D’ici à quelques années, nous regarderons la fin du 20e siècle en Amérique comme une époque où le consumérisme prôné par la publicité était complètement hors de proportion avec ce que la nature peut nous offrir de façon durable. J’imagine que nous nous souviendrons de ce moment avec un mélange de nostalgie et de regret, comme d’un âge d’or d’une abondance disparue, mais aussi comme d’un moment de folie et de cupidité qui a mis le monde entier en danger.

Tirer le meilleur parti de notre nouvelle situation implique de trouver le bonheur dans la conception de produits de meilleure qualité qui pourront être réutilisés, réparés, recyclés pratiquement à l’infini, et de nous accomplir dans les relations humaines et des activités culturelles plutôt que dans une consommation frénétique.

Heureusement, nous savons aujourd’hui grâces aux études psychologiques transculturelles qu’il n’existe que peu de corrélation entre les niveaux de consommation et le bonheur. Ce qui nous montre que la vie peut être en réalité meilleure, même sans combustibles fossiles.

Considérer les moments de crises comme des moments difficiles ou des périodes de vastes renouvellements relève en réalité d’une question de point de vue. Je tiens à souligner ce point. Nous vivons un moment d’opportunité sans précédent pour se rendre utile à la communauté. Un moment où il sera possible de changer vraiment le monde, parce que le monde doit changer de toute façon. Un moment où vous pouvez faire la différence en contribuant à façonner ce changement nécessaire et inévitable.

Lors de mes déplacements, je rencontre dans toutes les régions de ce pays des jeunes qui sont à prêts à relever le défi de construire un avenir post-pétrole : un agriculteur de 25 ans dans le New Jersey, qui laboure avec des chevaux et n’utilise pas de produits chimiques ; le responsable d’une coopérative de production de biocarburant à Northampton ; un installateur solaire à Oakland, en Californie. La transition énergétique imposera de mener une nouvelle réflexion dans tous les domaines, des beaux-arts à la banque. Partout, les entreprises embauchent des spécialistes du développement durable, pour tracer leur chemin à travers les nouveaux défis et opportunités. Au même moment, de nombreux jeunes rejoignent des organisations militant dans le domaine de l’énergie et du climat, telle 350.org et Transition Initiatives.

Pour conclure, je voudrais résumer mon message ainsi : les combustibles fossiles ont permis de construire le monde dans lequel vous avez vécu durant votre enfance et tout au long de vos années d’études. Maintenant c’est à vous d’imaginer et de construire le monde d’après les combustibles fossiles. C’est le défi et l’opportunité de votre vie. Je vous souhaite bonne chance pour que vous en profitiez au mieux.

Richard Heinberg, Worcester Polytechnic Institute, 14 mai 2011 – Extrait

Richard Heinberg est membre du Post Carbon Institute. Il est l’auteur de The Party’s Over : Oil, War, and the Fate of Industrial Societies.

Dans ce contexte, continuer à faire comme si de rien n'était, continuer à revendiquer toujours plus devient carrément indécent. Les loisirs verts motorisés, comme les loisirs motorisés d'une manière générale, sont des incongruités. Mais bon, après moi le déluge...comme diront certainement les aficionados de ces pratiques. A moins que la politique de l'autruche, vous savez, la tête dans le sable...Ils pourront dire à leurs enfants qu'ils ne savaient pas, qu'ils ignoraient tout!

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 19:21

Site du CODEVER, actualités:

L'avez-vous vu ?

 

Avez-vous vu le reportage intitulé "BTP, le scandale des décharges illégales" diffusé le 12/05 par France 2 dans l'émission Envoyé Spécial ? Avez-vous vu ce grand moment de surréalisme écologico-politique ? [à voir ou revoir ici : http://envoye-special.france2.fr/les-reportages-en-video/btp-le-scandale-des-decharges-illegales-12-mai-2011-3296.html]

 

Si vous l'avez manqué, le résumé est très rapide. Une bande de joyeux lurons, propriétaires terriens et responsables du BTP, déversent joyeusement et impunément des milliers de m3 de gravas et déchets divers en pleine nature. Des centaines d'hectares ont déjà été engloutis.

Bien entendu, alors que ce type d'activité est extrêmement bien règlementé en France, ces braves gens ne disposent d'aucune des autorisations leur permettant de polluer légalement. Certains Maires voient passer jusqu'à 150 camions par jours dans leur petite commune et partir en pleine colline, pleins à l'aller et vides au retour, mais rien ne leur laisse penser qu'il se déroule quelque chose d'illégale… La préfecture, pas plus que les organismes d'état en charge de la défense de la nature n'ont souhaité s'exprimer.

 

Bon, jusque là me direz-vous, ce n'est pas très reluisant mais ce ne sont pas non plus des déchets nucléaires…

Certes, mais il y a tout de même des hydrocarbures, des plastiques, des fibrociments (amiante ??), des métaux lourds et autres joyeusetés…que l'on ne trouve pas forcément à l'état naturel dans ces massifs méditerranéens.

 

Mais là où la chose prend tout son sens (de l'humour…?), c'est lorsque l'on apprend que les zones naturelles concernées sont en milieu protégé !

Ces zones sont NON CONSTRUCTIBLES pour leur protection et certaines sont même, accrochez-vous bien, en zone NATURA 2000 !!

OUI OUI, ce même NATURA 2000, Saint Graal de la nature préservée qui sanctuarise nos régions, qui "muséise" nos jardins et qui pousse les écolos à tenter de faire interdire une course de moto qui emprunte une zone militaire fréquentée par des chars sous prétexte qu'une zone NATURA 2000 se trouve à 2 Km !

 

Mais que font France Nature Environnement et Mountain Wilderness ? Mais où sont les écologistes qui vont en 4x4 couper des arbres pour empêcher le Trèfle Lozérien de se dérouler ? Mais où sont les organismes d'état en charge de protéger la nature que nous laisserons à nos enfants ? Mais où sont donc tous ces gens là ??

 

Comment peut-on laisser faire cela ? Comment peut on nous faire croire que nos motos traumatisent durement la nature et laisser des milliers de camions de plus de 20 tonnes déverser chaque années, dans des zones naturelles splendides et protégées, des milliers de m3 de cochonnerie ?

 

Il semble que la réponse soit tristement simple. Lorsque l'on a des velléités politiques et que le pouvoir est l'objectif ultime, la Nature ne pèse pas bien lourd. La nature n'a d'autre intérêt que de servir de prétexte, de faire valoir et de marchepied. La défense de la Nature exigerait courage, probité et désintéressement et nous en sommes manifestement très loin. Les "Chevaliers et Grands Prêtres Verts" manquent manifestement de certaines vertus. Mais n'est pas Bayard qui veut n'est-ce pas ?

 

Face à des gens riches, déterminés et ayant du pouvoir, il est plus facile de s'attaquer à des pères de familles motorisés, de transformer leur loisir en activité destructrice et d'en faire le symbole de l'incurie d'une société moderne qui serait l'ennemi de son propre avenir.

Un symbole ! Voilà ce que nous sommes devenus. Le symbole visible de leur combat masqué. Le symbole visible de leurs arrières pensés et de leur manque de courage politique.

 

Nos motos sont aujourd'hui l'arbre qui cache la poubelle dans la forêt, le moteur à recycler les pensés douteuses en bonne conscience de façade.

 

Continuons nos activités respectueusement, proprement, et surtout sans complexe ni culpabilité, sans céder à la pression. Non, nous ne sommes pas délinquants.

 

  • Pour répondre à la question «Mais que font France Nature Environnement et Mountain Wilderness ? » Pour la première, je ne sais pas, pour la seconde, il n'échappe à personne que dans son nom, il y a « moutain » ! Peut-être faut-il un dictionnaire français-anglais aux membres du Codever. Comme son nom l'indique, l'association œuvre plus spécifiquement sur les territoires de montagne. Moi aussi, j'ai vu le reportage tourné dans le sud de la France et sans ignorer le fait qu'il y a aussi des montagnes dans le sud, je n'ai eu à aucun moment le sentiment que les séquences filmées l'étaient dans un zone montagneuse. 

 

  • Il existe nombres d'associations de défense de l'environnement : au niveau international, national, régional, départemental. Chacune travaille à l'échelon qui est le sien avec ses moyens propres, modestes le plus souvent, fait appel au bénévolat de ses membres. Les atteintes à l'environnement sont nombreuses et les dossiers s'empilent....

 

  • « mais où sont les écologistes? » Un peu de jugeote pour répondre à la question plutôt que d'utiliser des expressions vides de sens telles que «surréalisme écologico-politique, Chevaliers et Grands Prêtres Verts, moteur à recycler les pensés douteuses en bonne conscience de façade. » . A votre avis, comment les journalistes d'envoyé spécial ont-ils débarqués dans la région pour faire ce reportage ? Qui a bien pu les prévenir ? Il y fort à parier qu'une association locale, régionale fatiguée de ne pas voir aboutir ses démarches auprès des instances officielles, a dû recourir à ce moyen pour faire avancer le dossier.

 

  • Bien sûr qu'il existe des atteintes à l'environnement autrement plus graves que le développement des « loisirs verts motorisés ». Il n'y a pas que dans le sud de la France qu'il y a des décharges sauvages ; un autre reportage diffusé à la même période montrait que cela se pratique à l'échelle d'un pays. En Somalie, des cargos jettent par dessus bord des fûts de déchets toxiques qui vont s'échouer sur les plages. On peut évoquer l'accident nucléaire du Japon, les schistes bitumeux du Canada, les gaz de schiste, les …

 

  • « Mais où sont les organismes d'état en charge de protéger la nature que nous laisserons à nos enfants ? » Charité bien ordonnée commence par soi-même ! Si vous comptez sur des organismes d'état pour protéger la nature que vous laisserez à vos descendants ! Il est clair que notre société de consommation va droit dans le mur et au lieu de freiner, elle accélère ! Toujours plus de matières premières pour fabriquer des joujoux inutiles destinés aux adultes, les mêmes en modèle réduits destinés aux enfants, toujours plus d'énergie pour faire fonctionner avions qui vous emmènent en vacances, bateaux,camions qui transportent nos produits de consommation, bagnoles, quads, motos...La liste est longue. Plutôt que de compter sur d'hypothétiques organismes officiels, il serait grand temps de s'interroger sur ses propres pratiques, sur ce qu'il est possible de faire à son modeste niveau.

 

  • «  Continuons nos activités respectueusement, proprement, et surtout sans complexe ni culpabilité »Alors, puisqu'il y a plus grave, continuons de polluer sereinement, continuons de traverser ce qu'il reste de nature dans une débauche de décibels sans complexes, continuons à utiliser de l'énergie, dont nos descendants n'auront certainement pas besoin, aux seules fins de loisirs. Et pour balayer les complexes, la culpabilité pour ceux que cela concerne, il y a l'argument de science fiction ! Un jour, la science aura raison de tous les maux de la planète. On saura produire de la matière, de l'énergie à partir du néant. On sera capable de dépolluer les océans, d'envoyer nos déchets toxiques, radioactifs sur Mars...Personnellement, je ne pratique aucun loisir motorisé, je fais attention à mes déplacements en voiture, à ma consommation d'énergie et j'éprouve pourtant de la culpabilité!
Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 21:48

On va peut-être finir par se rejoindre...Voici quelques informations en provenance du site du Codever:

 

Stop hors-piste à Colroy la Roche !

 

News régionale du 26/05/2011

 

Samedi 21 mai, des adhérents du Codever ont remis en état une parcelle dégradée par des passages hors-piste, à Colroy la Roche (Bas-Rhin). Des quadeurs et des motards ont en effet pris la mauvaise habitude de venir "jardiner" à cet endroit, provoquant la colère du maire.

 

Rubrique actualité du Codever :

 

Ce qu'il faut retenir:

Surtout, restez bien sur les voies ouvertes à la circulation publique : routes, chemins ruraux (encore souvent appelés « communaux ») et voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur. Ces dernières sont malheureusement difficiles à identifier.

Voici quelques indices simples pour vous y aider : si le chemin est assez large pour permettre le passage d’une voiture, s’il est visiblement utilisé comme voie de passage (traces de roulage, ornières…), s’il est ou a été aménagé (empierrement, talus, fossés, murets, même à l’état de vestiges), s’il est entretenu, même irrégulièrement (fauche de l’herbe, taille des haies…), vous êtes légitimement en droit de penser qu’il est ouvert à la circulation publique.

 

En pratique, moins le chemin a l’air praticable, et plus vous augmentez le risque d’être verbalisé en cas de rencontre avec un agent ONF ou ONCFS. Si, par exemple,  vous roulez sur une piste de débardage pourrie, avec des rochers de soixante centimètres, et qu’elle n’est pas cadastrée comme « chemin rural », vous avez toutes les chances d’être indéfendable en cas de PV.

 

Plus loin :

 

Le Limousin est un secteur particulièrement sensible depuis un bon moment, notamment à cause d'une pratique hors-piste débridée. Des opérations de répression auront donc sans doute lieu dans les prochaines semaines.

 

Et contrairement à ce qui est constamment avancé par les défenseurs des "loisirs verts motorisés" , il semble bien, au vu des extraits ci-dessus, que le codever admet au moins implicitement que la pratique sauvage n'est pas le fait d'une minorité!

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 16:56

On m'a reproché de mettre tout le monde dans le même sac ; je n'ai à aucun moment pensé que le monde des « loisirs verts motorisés » n'était fait que d'irresponsables, que de … même si mes articles peuvent le laisser penser. Je pense que le quad est victime de son succès et touche par ricochet le domaine du 4x4 et de la moto (pas très clean non-plus) .Un demi-million de pratiquants sont lâchés dans la nature pour y faire tout et n'importe quoi pour bon nombre d'entre-eux...

Lors de mes nombreuses visites sur nombre de sites, de forums, j'ai eu l'occasion de vérifier justement que certains pratiquants reconnaissent avec une certaine honnêteté qu'il y a problème ; je n'ai malheureusement pas gardé trace de tout et je rapporte ci-dessous quelques propos relevés sur divers sites au gré de mes recherches ; vous pourrez vérifier et accéder au contexte des discussions en cliquant sur les liens.

 

-site : blog des eco-sapiens, article « quad, la quadrature du cercle » et commentaires de l'article:

 

« Chacun se lénifie de sa petite personne et de l’image qu’il voudrait véhiculer sur internet. Je connais bien ce monde, j’y suis depuis 2004. J’ai même participé à cette croyance : « le quadeur lambda est respectueux de la nature»  sur divers fora comme celui que tu cites biloute.

N’importe quoi !!!!

Sur 100 quadeurs que j’ai rencontré dans ce bas monde, plus de 70% sont des wheelers, des défonceurs de faux gués, des déchicaneurs.

Arretez de révez les gars.

99,9999999998% des quads sont « déshomologués» , qu’un seul d’entre vous me dise que c’est pour respecter la nature !

Quelle nature d’ailleurs ? Celle des tracteurs ? Celle des pesticides ? Celle du Golfe du Mexique ? Celle du faux monde meilleur avec des véhicules électriques ? (recyclage/nucléaire)

Je ne suis moi même plus homologué, mais je ne viens pas pas ramené ma science de pucelle effarouchée à qui on a dit la vérité ! »

 

plus loin sur le même site (c'est le même que ci-dessus qui s'exprime):

 

« Non le quad n’est pas écolo, même s’il n’est pas la première source de pollution, de destruction de la nature, de nuisance sonore et olfactive,…, les chevaux de bataille ne manquent pas et d’importance supérieure à celle du quad qui n’a que le défaut d’être le plus récent et le moins représenté (associativement parlant) des loisirs de pleine nature.

Tout un chacun sans formation ou information peut s’en acheter un, s’en servir partout et n’importe où!

Mais j’ai bien dit « peut» , car tout un chacun ne doit pas faire ça! Il faut acheter un véhicule homologué et avoir un permis moto ou auto, et s’en servir sur route ou chemin non interdit à la circulation (« malheureusement»  aucune formation n’est obligatoire à son maniement ce qui explique les fous furieux que l’on peut parfois croiser).

Non tous les quadeurs ne sont pas tous des chics types (dommage ce serait plus simple) comme dans le reste de la population il y a des inconscients de tout et des autres.

Il ne nous reste qu’à faire progresser la prise de conscience des droits et devoirs d’un quadeur dans nos rangs, pour qu’on ne soit moins vu comme des pestiférés.

Pour aller à l’encontre de l’ami Quend et de son commentaire désabusé, s’il y a 30% de quadeurs qui se comportent bien )) faisont progresser ce chiffre! »

 

 

-site quadriders.net, quad-controverse-et-respect:

 

« Des associations telles que la Fédération française de randonnée pédestre, le Club alpin français, Mountain Wilderness, ou encore la Ligue pour la protection des oiseaux demandent l'interdiction des quads dans les espaces naturels.

 

Leurs arguments sont que les quads sont une source de dérangement de la faune. Ils peuvent également être dérangeants et dangereux pour les piétons à cause de leur vitesse, de leur utilisation « sportive » (cross) et du fait que les pilotes ont une perception amoindrie de leur environnement sonore et visuel (casque, lunettes, bruit du moteur, nuages de poussières). Enfin ils sont un facteur d'érosion et de dégradation des sols, notamment dans les dunes, les zones humides et les sols fragiles.

 

Cela appelle à une forme de respect que certains quadeur n'ont pas, dont :

 

1 : Le randonneur quad s'interdit de quitter les chemins, sauf en zones "autorisées". En particulier, il ne roule pas hors chemins en sous bois (risque de destruction de pousses végétales, de couvées ou de niches d'animaux) ou dans les surfaces cultivées, même les prairies.

S'il doit effectuer un demi-tour ou quelqu'autre manœuvre, il s'abstient de le faire dans un champ ou sur de jeunes arbustes. Il est toujours possible de l'effectuer dans un emplacement qui le permet.


….suite des 17 points du bon usage du quad dans la nature et réponse d'un autre pratiquant :

 

« tellement peu respecté! »

 

et autre réponse d'un troisième intervenant où l'on remarque tout de suite le dérapage (usage approximatif du français, langage familier pour tenter de « préciser » sa pensée:

 

« Fond Ch.........ier avec toutes leur conner.....ie remarque la bétise humaine comme dab

Les QuadS les QuadS , il avait pas a les homologué dans ces cas la NON ?

Ca trouve il roule eux même en quad

bref j'arrète parce que ca va me gonflé et je risque de balancer des noms d'oiseaux

@@++ les gars

PS: nous au moins on va dans la nature »

 

-site pistons-libres.com, » Mettre en route la machine à distribuer les baffes! »

 

J'ai déjà reproduit une partie de ces propos dans l'un de mes articles du blog (la situation serait-elle en train d'échapper à tout contrôle?). J'ai relu attentivement l'article complet et on peut dire, pour résumer, que l'auteur cautionne les pratiques qu'il décrit :

 

"La moto tout terrain et le quad sont en crise. Et cette crise risque de toucher le 4×4 si on n’y prend pas garde. De quoi s’agit-il exactement ? Dans l’univers du deux-roues TT immatriculé, majoritairement composé de machines d’enduro très performantes, on trouve a priori 30% de vrais randonneurs, 30% de compétiteurs qui s’entraînent régulièrement (sic ?) sur les chemins ouverts, mais surtout 40% de fous furieux qui « s’éclatent » sans se soucier des conséquences…"

 

plus loin dans le même article :

 

"Pour ces héros motorisés du week-end, le délit de fuite est devenu un nouveau sport national. Attention, il ne s’agit pas ici d’une attitude marginale mais bel et bien d’une volonté d’éclate qui concerne la bagatelle, et à vue de nez, de 70000 pratiquants si on réunit les fans d’enduro et les adeptes de plus en plus nombreux du quad dont beaucoup d’entre eux ne font pas non plus dans la dentelle."

 

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 10:57

Circuler est un droit ! affirme le codever, ainsi que les autres défenseurs des  « loisirs  verts motorisés », alors que ces pratiquants possèdent le droit de circuler sur les milliers de kilomètres de chemins ruraux de notre pays (sauf interdiction matérialisée)!

 

Qu'en est-il vraiment de cette affirmation péremptoire ? La démocratie serait-elle en danger à ce point ? Certes, elle n'est pas au mieux de sa forme dans notre pays mais cela n'est pas le propos sur ce site .

A ce jour, chaque citoyen français est libre de circuler sur l'ensemble du territoire, d'aller d'un point A à un point B. Il y a seulement des restrictions pour permettre de réguler, d'assurer la sécurité, le respect du bien d'autrui...Le code de la route est là pour assurer la sécurité des usagers de la route ; la liberté de circuler a été entravée cet hiver pour les poids lourds , lors des « épisodes neigeux »; certains ponts, certaines voies sont interdites à des véhicules dont le PTAC dépasse une certaine limite etc...Il vous est interdit de couper à travers le terrain de votre voisin (sauf son autorisation) sous prétexte que ce trajet est un raccourci. On pourrait ainsi trouver des centaines d'exemples.

 

Alors, comment faut-il comprendre cet argument choc ?

La position des défenseurs de la « randonnée motorisée » est analogue à celle d'un automobiliste qui contesterait un sens interdit, une rue piétonne. La liberté de circuler existe bien mais pas en voiture ! La restriction s'applique au véhicule, pas à son conducteur ! Nul n'empêche de stationner le véhicule et de se déplacer librement en marchant sur le chemin ou le sentier...Or, pour les pratiquants de la randonnée motorisée, il est inconcevable de se déplacer autrement qu'avec l'aide d'un engin motorisé et tant pis si l'on dérange des dizaines, voire des centaines de personnes avec le bruit occasionné par une seule moto, par un seul quad. Pour eux, la liberté de l'agresseur prévaut sur celle des centaines d'agressés.

 

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 21:17

Le 23/11/2010, soit 19 ans après la loi Lalonde de 1991, plus de 5 ans après la circulaire « Olin » de 2005, voici l'état des connaissances de certains pratiquants de la « randonnée motorisée » en ce qui concerne la législation :

 

oui !!! de l’acharnement contre les sports motorises de randonnée.

Souvent on nous critique, à tord, de circuler dans la nature, alors que nous  randonnons sur des chemins ouverts à la circulation, chemins ruraux, chemins forestiers etc…

Oui!!!!  

Ils sont ouverts à la circulation publique tant qu’il n’y a pas de panneau réglementaire qui signale qu’il ne le sont pas!!! sur ces voies il y a la même  réglementation que sur une route normale » départementale ou nationale » . Soyons respectueux de la nature qui entoure ces voies de circulation, de même respectons tous leurs usagers , et soyons tolérant envers les autres.

 et la ou je ne comprend pas c’est que ces détracteurs sont issus de groupuscules minoritaires, sectaire, tandis que 50 % des français sont pour la pratique de ces sports!!!

conclusions; ignorons ces groupuscules

 

Édifiant!

Ces propos proviennent d'un blog curieusement intitulé « antiantiquad » créé 2/3 semaines après le mien. A part faire de la promotion pour le Codever, l'auteur s'est vite essoufflé après 3 articles publiés.

 

Repost 0
anti-quad-petite-meurthe.over-blog.com
commenter cet article